événements roulotte RV Saison du Camping voyage VR

La Saison Du Camping en Vacance en Angleterre

La Saison Du Camping en vacances

 Cet été votre groupe favori a fait un peu changement lors des vacances estivales. Généralement nous faisons comme la majorité d’entre vous. Dès janvier, nous avons déjà planifié les endroits où nous souhaitons camper. Que se soit au Québec, ailleurs au Canada ou encore aux États-Unis nos trois semaines de vacances sont planifiées au quart de tour et nos réservations sont faites. Je dois avouer que les mois suivants semblent interminables à attendre la merveilleuse date du début de nos aventures. Cette année, l’été est arrivé et rien n’avait encore été planifié. Malheur! Premier jour de nos vacances et nous n’avons toujours pas de destination camping. Après quelques discussions avec un très bon ami, notre plan de vacances se dessine de plus en plus. Allez hop, on saute sur l’ordinateur et réservons quatre billets d’avion pour l’Angleterre. Je vois déjà les interrogations que vous pourriez avoir. Vous vous demandez quel est le lien entre un voyage outre-mer et le camping? Bien, malgré le fait que nous avons profité au maximum de nos vacances familiales, La Saison Du Camping n’est jamais totalement à l’arrêt. Durant notre séjour en Grande Bretagne nous avons tout de même cherché à connaître la façon dont les anglais font du camping.

Étant curieux de nature, nos recherches ont débuté avant notre petit périple. Nous voulions comparer le nombre de terrains de camping que nous avions au Québec et le nombre que nous retrouvions en Angleterre.  Bon j’avoue, une chance qu’il y a mon ami Google, cela nous a permis de limiter le nombre d’heures passées à chercher l’information. Roulement de tambour, selon le site de la (CCRVC) il y aurait 884 terrains de camping au Québec. Il faut noter toutefois que l’étude remonte en 2014. Pour ce qui est de nos voisins éloignés, selon le site de (Euro campings) il y aurait 445 campings soit pratiquement la moitié moins. Nous savons aussi qu’au Québec il y a 1 644 403 campeurs qui ont pratiqué cette activité au cours des douze derniers mois. Ceci représente 20 % de notre population. Nous n’avons pas trouvé le nombre de campeurs exact pour l’Angleterre mais, si nous faisons 20 % de de leur population cela donnerait 13 202 239 personnes. Je suis prêt à parier que de ce côté ils nous surclassent.

 

 Arrivés à Londres nous nous sommes dit : « Qui de mieux que la reine même pour répondre à nos questions? »  Nous en profiterons pour lui demander si elle connait La Saison Du Camping.

 

Finalement, un mélange entre un marine et un bison des prairies nous a répondu que : « Sa majesté était trop occupée ». Bof, elle ne sait pas ce qu’elle manque. Nous qui voulions l’inviter dans notre prochain (MEET)…

 

Retour à notre meilleur ami Google, au moins lui n’est jamais trop occupé. Les campings les plus près de Londres sont situés à plus ou moins 30 minutes à l’extérieur de la ville. Quand je dis plus ou moins, il faut se rappeler qu’ils sont plus de 65 000 000 habitants, il y a donc un peu plus de voitures aussi. Heureusement, leur système de transport en commun est assez efficace. Vous pouvez voyager en train, autobus, taxi, bateau taxi, Uber, métro etc. Ah! J’oubliais, pour ceux qui décideraient de braver le trafic, il y a une « passe » de 30 livres sterling (60 $ canadien) pour rouler en voiture à l’intérieur de Londres la semaine. De plus, vous devrez apprendre à conduire à l’envers et laissez-moi vous dire que ce n’est pas évident.

Après avoir passé un peu plus de trois jours dans la magnifique ville qu’est Londres, notre périple nous amène à trois heures de celle-ci, dans une petite ville qui s’appelle Old Leake. C’est à cet endroit que nous avons visité un camping pour le comparer avec ceux du Québec.

 

 

Point de vue type d’endroits où les gens campent.  Cela ressemble de beaucoup aux nôtres et il en a pour tous les goûts. Celui sur la photo est celui que nous avons visité et est comparable à un camping qui a beaucoup d’activités. Nous y retrouvons un plan d’eau pour la baignade, un autre pour les embarcations moteur, des jeux pour enfants, arcades et j’en passe.

 

 Pour ce qui est des services, il faut savoir qu’il n’y en a que deux soit l’eau et l’électricité. Plusieurs roulottes disposent d’un réservoir d’eau noir portable. Pour les prêts à camper, nous avons remarqué une grande différence, du moins pour ce camping.

 

 

Au lieu de retrouver des yourtes ou encore des tentes prospectrices comme nous avons l’habitude de voir de plus en plus, ce sont pratiquement des maisons mobiles avec toutes les commodités et elles ne sont pas à louer. En effet, les gens les achètent et cela devient leur chalet dans un camping. Il faut dire que le camping est ouvert pratiquement 10 mois par année.

 

Un autre fait que nous avons observé est, qu’en Angleterre, les commerces font leur part pour les voyageurs. Effectivement, lors de notre périple, nous avons remarqué que plusieurs d’entre eux permettaient aux voyageurs de camper sur leur terrain. Même que certains ont installé des toilettes chimiques pour les accommoder. Bon, certains d’entre vous allez me dire que nous avons les Walmart, mais je trouve difficile de planter une tente dans l’asphalte.

Quelle belle façon de promouvoir le tourisme dans les régions plus éloignées de la grande ville.

Assez parlé de terrain de camping malgré quelques petites différences, d’un côté comme de l’autre nous nous ressemblons beaucoup. Entamons un sujet plutôt chaud sur nos médias sociaux et je veux parler de roulottes. La plus grosse différence avec nos voisins se situe à cet endroit. Nous ne retrouvons aucune « fifthwheel » sur la route, de toute façon elle ne passerait pas. Les roulottes les plus longues mesurent environ 19 pieds. C’est la même chose pour les motorisés, vous ne verrez pas de « pusher » de 43 pieds avec 4 extensions et une remorque de 20 pieds pour l’auto. Là non plus cela ne passerait pas sur les routes étroites et sinueuses.

 

 

Leur fabrication ressemble beaucoup à ce que nous retrouvons ici, quoi que nous avons remarqué plusieurs modèles où le toit venait recouvrir les côtés, ce qui diminue de beaucoup les risques d’infiltrations d’eau. Je ne sais pas si c’est moi ou bien il y a quelqu’un qui s’est dit que l’eau était solide et ne pouvais pas rentrer dans les joints. L’intérieur aussi est différent car il laisse place à des couleurs beaucoup plus pâles que les nôtres. Finit le brun et l’acajou, du blanc, du gris pâle permet de rendre l’intérieur beaucoup plus clair. Pour ceux qui se demandent avec quoi les gens tirent tout leur bel équipement, encore là je vais vous surprendre. Ils tirent tout ça avec leur voiture ou petit véhicule utilitaire. Finit les guerres de gros camions. Durant nos 12 jours de voyage nous avons croisé seulement deux (pick-up) soit un Mitsubishi et un Dodge. Oui oui un Dodge, je suis désolé pour les autres hahaha. En fait ces derniers devaient appartenir à des cultivateurs et, même là, nous avons vu plus de BMW et de Mercedes qu’autre chose. Les anglais ne voyagent généralement pas sur de longues distances et préfèrent de loin rester à moins d’une heure de chez eux. Nous ne retrouvons pas des côtes comme si nous allions au Lac St-Jean non plus. Alors les gens adaptent leur façon de conduire et prennent leur temps.

 

Finalement, notre voyage nous a permis de voir que nous sommes tout de même choyés par le nombre et la qualité des sites que nous avons au Québec. Il serait tout de même intéressant que l’industrie de fabrication de véhicule récréatif, majoritairement américain, ouvre leur horizon sur ce qui se fait ailleurs dans le monde. Que la pratique de cette activité touche des millions de mordus tout autour du globe et que la base du camping reste et restera toujours de passer du bon temps en famille et entre amis peu importe la façon que nous avons choisis de le pratiquer.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Effectuez une recherche

Panier

Votre panier est vide.